Un eurodéputé juge "scandaleux" les détournements de l'aide humanitaire aux camps de Tindouf

Un eurodéputé juge "scandaleux" les détournements de l'aide humanitaire aux camps de Tindouf

"Le détournement de l'aide humanitaire est, par définition et en toutes circonstances, scandaleux", a déclaré à la MAP l'eurodéputé, qui dit avoir appris avec "stupéfaction" les détournements révélés par l'Office européen anti-fraude (OLAF).

Pour M. Hugues Bayet, de nombreuses questions se posent dans ce dossier : "Pourquoi le rapport est-il resté dans les tiroirs de l'OLAF? Des mesures ont-elles été prises depuis 2007 pour mettre fin à ces détournements et poursuivre les auteurs? Sur cette base, quelles sont les intentions de la Commission pour faire toute la transparence à court terme sur la réalité des faits et le suivi qui a été apporté au niveau européen?".

Il s'agit en effet avant tout d'un problème qui concerne "la transparence des moyens de contrôle de l'Union" sur ce type d'aide, estime l'eurodéputé belge, qui dit rester "extrêmement attentif" aux travaux qui se dérouleront au sein de la commission Contrôle budgétaire au Parlement européen à ce propos.

"J'espère également que ces révélations permettront à l'UE de relancer toutes les initiatives utiles pour favoriser le règlement du conflit du Sahara qui n'a que trop duré", a-t-il dit.

Le rapport de l'OLAF, réalisé en 2007 mais dont le contenu n'a été rendu public que la semaine dernière après une intervention du Médiateur européen, porte de lourdes accusations aux dirigeants du polisario et aux autorités algériennes et cite les noms des personnes soupçonnées d'être les organisateurs de ces détournements, qui commencent dans le port algérien d'Oran où est opéré le tri entre "ce qui doit arriver et ce qui peut être détourné".