Le commandement militaire marocain a donné ses instructions pour suspendre l'opération African Lion 2013. Une possible mesure de « rétorsion » après la décision de Washington d'étendre le mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l'homme au Sahara.

La pression monte entre Rabat et Washington. Suite à la décision des Etats-Unis,de demander l'extension du mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l'homme au Sahara et à Tindouf, le palais se braque.

Lakome a en effet appris de source proche du dossier qui n'a pas souhaitée être identifiée, que le commandement militaire marocain vient d'envoyer des instructions pour suspendre le lancement de l'opération militaire African Lion 2013, prévue ce mois-ci dans la région d'Agadir. Washington attend toujours une notification officielle des autorités marocaines mais a commencé à organiser la logistique pour le rapatriement du matériel et des hommes déjà sur place.

African Lion est une importante opération annuelle d'exercices militaires conjoints entre les FAR et l'armée américaine. Près de 1400 militaires US étaient attendus ce mois d'avril à Agadir.

A travers cette suspension, le palais semble vouloir faire pression sur Washington en capitalisant sur l'importance stratégique régionale acquise par le royaume. Une attitude risquée car à double tranchant pour le Maroc si les Etats-Unis refusent de céder et décident de revoir leurs alliances en conséquence...

16/04/2013