La Fédération mondiale des anciens combattants adopte deux projets de résolutions sur le Sahara marocain et les sahraouis séquestrés à Tindouf

La Fédération mondiale des anciens combattants adopte deux projets de résolutions sur le Sahara marocain et les sahraouis séquestrés à Tindouf

L’assemblée générale de la Fédération mondiale des anciens combattants a adopté à l’unanimité, lors de la clôture de sa 27ème session tenue jeudi à la Mer morte (Jordanie), plusieurs projets de résolutions, dont deux concernent le Sahara marocain et les citoyens marocains sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf, sur le territoire algérien.

A l’issue de ses réunions, en présence de la délégation marocaine conduite par le haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri, l’assemblée générale a adopté à l’unanimité une résolution relative à une solution au conflit artificiel autour la question de l’intégrité territoriale du Royaume appelant l’ensemble des parties et les pays de la région à collaborer avec les Nations unies et s’engager sérieusement pour trouver une solution politique et mettre fin à cette question, qui entrave la construction maghrébine. 

L’assemblée générale a exprimé son soutien aux efforts du secrétaire générale des Nations unies et de son envoyé personnel pour faciliter les négociations en vue d’une solutions politique juste, durable et mutuellement acceptable à ce conflit qui a trop duré. Elle a, en outre exprimé sa satisfaction de l’adoption de la résolution 2044 sur la question du Sahara marocain, qui a salué la proposition marocaine d’accorder une large autonomie à ses provinces du sud, dans le cadre de la souveraineté nationale, et les efforts du Maroc pour aller vers une solution politique au conflit artificiel, exhortant, à cette occasion les parties à continuer les négociations sous l’égide des Nations unies.

L’assemblée générale de la Fédération mondiale des anciens combattants a, par ailleurs, adopté un projet de résolution pour adresser un appel urgent en vue de mettre fin aux souffrances des séquestrés des camps de Tindouf et dénoncer les conditions inhumaines et dramatiques dans lesquelles elles vivent.

Elle a appelé la communauté internationale d’intervenir pour exercer des pressions sur les responsables de cette situation tragique et les traduire devant la justice internationale pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

Le haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri a exprimé sa satisfaction de l’adoption par l’assemblée générale de tous les projets marocains (12 projets), dont deux relatifs au Sahara marocain et aux citoyens marocains séquestrés dans les camps de Tindouf.

L’adoption des projets de résolutions constitue une victoire pour le Maroc, en particulier par ce qu’elle intervient dans un forum international auquel ont pris part une centaine d’institutions et d’organisations représentant plus de 100 pays, a indiqué à la MAP M. El Ktiri, ajoutant que l’assemblée a adopté les deux projets sans modification.

Les projets de résolutions présentés par la délégation marocaine ont concerné la protection et la restauration des tombes des soldats marocains qui ont servi dans les armées européennes, la récupération des documents historiques nationaux dans les centres d’archives étrangers, l’octroi des retraites aux anciens combattants marocains qui ont participé à la guerre civile espagnole (1936-1939).

24/11/2012