La Fédération des journalistes africains (FAJ) a condamné, dimanche, l'agression dont ont fait l'objet des journalistes marocains participant aux travaux du Forum social mondial de Tunis (FSM) de la part d'éléments algériens et des membres du polisario.

 

« 'Nous n'acceptons pas ce qui s'est passé en Tunisie car nos collègues marocains ont été attaqués pour des raisons injustes »', a souligné lee président de la FAJ, Omar Faruk Osman Nur, en marge de la tenue à Casablanca du 3ème congrès continental de la Fédération des journalistes africains, appelant « tous les syndicats de journalistes africains à exprimer leur solidarité avec ces journalistes et à dénoncer ce genre de pratiques ».

 

Cette agression soulève encore les problèmes de liberté d'expression dans le continent et l'exercice du journalisme, a fait savoir M. Farouk Osman, également secrétaire général du syndicat des journalistes de Somalie, notant que l'action de la FAJ consiste à défendre la liberté de la presse, la lutte contre l'injustice, les violences et les persécutions dont sont victimes les journalistes africains.

 

01/04/2013