Des trafiquants ayant réussi à traverser la frontière avec la Mauritanie, les Forces armées royales sont en état d'alerte à la frontière sud où prolifèrent des trafics en tous genres.

 

La frontière entre le Maroc et la Mauritanie connaît actuellement d’importants mouvements militaires. Al Ahdath Al Maghribia, dans son édition du vendredi 10 février, explique en effet que l’armée marocaine a dû renforcer sa présence dans la zone pour lutter contre la prolifération de trafics de tousgenres.

Le quotidien rapporte ainsi que plusieurs réseaux internationaux, particulièrement ceux opérant dans le trafic de drogue, se sont fortement déployés sur la frontière. De même, souligne Al Ahdath Al Maghribia, de nouveaux militaires sont venus renforcer les effectifs sur plusieurs points de la frontière.

 

Ce déploiement fait suite à une récente affaire où neuf militaires, coupables de négligence, ont fait objet de sanctions. Le quotidien précise qu’une mission d’inspection surprise avait découvert qu’un véhicule était parvenu à traverser la frontière en direction de la Mauritanie, sans que les neuf soldats ne s’en soient rendus compte. Pourtant, ils étaient sur place pour justement empêcher les trafics du genre. Une enquête est en cours pour déterminer les véritables raisons de cette négligence.

 

En attendant, le journal rappelle que les Forces armées royales sont, depuis un moment déjà, en état d’alerte dans cette zone, surtout après l’opération d’assainissement opérée courant 2016 dans la zone dite de «Kandahar». De plus, à plusieurs reprises, les services des FAR ont pu mettre la main sur des présumés terroristes qui tentaient de s’infiltrer dans le centre du Maroc en passant par les frontières sud

10/02/2017