Tindouf : Mais quand s'arrêtera la bassesse du Polisario ? La mascarade du pseudo Rasd arrive bientôt à terme et les vérités cachées des dirigeants du Polisario commencent à se dénuder pour offrir au monde le vrai visage des mercenaires.

Mohammed Abdelaziz, le séparatiste qui a trouvé en ces camps de Sahraouis l'opportunité pour faire fortune et s'enrichir, ainsi que ses alliés algériens, aux dépens des sahraouis qui périssent dans la pauvreté, la misère, la torture et l'esclavage. 

Ainsi, Abdelaziz a pu, grâce aux aides détournées et aux différentes activités illicites qui commencent à se révéler, constituer une fortune que le magazine américain Forbes a détaillée, montrant que la misère affichée par le séparatiste n'est autre qu'un masque servant à s'enrichir davantage. 

Abdelaziz dispose, en effet, d'un complexe grandiose bati en béton armé dans les camps de Tindouf, en plus de plusieurs résidences de luxe en Espagne et dans d'autres pays européens. L'auteur de l'article, qui a déjà visité les camps de Tindouf, affirme qu'Abdelaziz est un dictateur qui succède à lui-même depuis 1976 dans des élections à candidat unique. 

L'auteur de l'article ajoute que toute opposition au sein des camps est prohibée et que toute voix contre est exposée à une vengeance inhumaine. Il assure qu'à part Abdelaziz et ses proches, les habitants des camps de Tindouf vivent dans des conditions misérables et n'accèdent même pas à l'eau potable, ce qui pousse les jeunes sahraouis à intégrer des bandes de narcotrafic ou à des groupes terroristes.

07/03/2013