La France dément la participation du ministre Stéphane Le Foll à une activité du Polisario

Le ministère français des Affaires étrangères a démenti la participation du ministre de l’Agriculture et porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, à une quelconque activité de soutien ou de sympathie organisée par le Front Polisario dans le Mans, une ville du département de la Sarthe dont M. Le Foll a été le député.

« M. Le Foll n'a assisté à aucune activité organisée par le Front Polisario. Il a participé à la cérémonie des vœux du maire du Mans, à laquelle la mairie avait convié des associations locales ». a déclaré mercredi le porte-parole du quai d’Orsay, Romain Nadal, lors d’un point de presse.

Quant à la position de la France concernant la question du Sahara, M. Nadal a réaffirmé qu’elle est « bien connue et inchangée ».

« Nous soutenons la recherche d’une solution juste, durable et mutuellement agréée, sous l’égide des Nations unies et conformément aux résolutions du conseil de sécurité », a-t-il ajouté.

Des informations de presse ont circulé sur une participation de Stéphane Le Foll dans le Mans à une activité destinée à promouvoir la thèse des séparatistes du Polisario.

14/01/2015

Commentaires (2)

  • anon
    Hans CANY (non vérifié)

    Votre commentaire est en attente de validation.
    Ce n’est pas nouveau. J’ai vécu au Mans de 1972 à fin 1991, et la ville a longtemps été dirigée par un maire communiste, Robert Jarry (finalement démissionnaire ou exclu du PCF, mais qui est toujours resté communiste). Or, c’est lui qui a commencé à soutenir ouvertement le Front Polisario, en « jumelant » plus ou moins Le Mans avec la « République arabe sahraouie ». D’ailleurs, pendant tout son long règne sur Le Mans, un drapeau du Sahara sécessionniste figurait aux côtés des drapeaux d’autres nations (dont l'URSS bien sûr ^^) sur la Place des Jacobins, une des plus importantes places de la ville. L’administration municipale PS actuelle ne fait donc que perpétuer une vieille « tradition » mancelle.
    Je me souviens très très bien de ce drapeau sahraoui qui flottait dans les années 80. Car tout gosse, je m’intéressais déjà beaucoup aux drapeaux, et celui-ci en particulier m’avait intrigué. Car il ne ressemblait pas à tous les drapeaux d’Etats-Nations officiels que l’on pouvait voir dans le Petit Larousse.
    En tout cas, je tiens à préciser que pour ma part, à priori, je n’ai rien contre le Front Polisario, ni contre le « séparatisme » du Sahara occidental. Je ne connais pas très précisément le dossier, donc je ne me prononce pas davantage pour ou contre. Mais par principe, je soutiens le droit absolu à l’autodétermination pour tous les peuples.

    fév 20, 2015
  • anon
    admin

    Si vous soutenez absolument le droit d’autodétermination des peuples, alors tu supporte aussi l’autodétermination du peuple corse?
    Je veux pas parler sur la question original: existe il vraiment un peuple sehraoui? mais je confirme que l’autodétermination n'a pas forcement un seul aspect ce du référendum , le plan d'autonomie est aussi une forme d'autodétermination..
    Meme sur la question du référendum le Maroc a bien accepter de l'organiser mais se sont les polisariens qui ont a l'origine de son blocus car ils veulent pas inscrire tt les sehraouis et meme ils voulait introduire des
    mauritaniens et algeriens pour voter

    fév 20, 2015