Marrakech : s’est tenue la semaine écoulée à la cité ocre, la 4ème édition du ‘Marrakech Security Forum’ à laquelle furent conviés, de hauts responsables sécuritaires, diplomates et militaires d’Amérique, de France et d’un nombre de pays africains.

Devant un parterre de formeurs civils, sécuritaires et militaires, marocains, américains, européens et africains, s’est dressé le général de brigade français Jean Morin, arborant son uniforme flanqué de ses décorations, pour discourir sur la situation sécuritaire au Mali, au Sahel et au Sahara. 

Analysant et expliquant les tenants et aboutissants de ses tensions forts dangereuses pour toute la région, le général Morin, a souligné que les conflits germant dans la région, ne font qu’exacerber les dangers sécuritaires pour tous les pays du voisinage.

Le général Morin qui parlait officiellement au nom de l’institution militaire de son pays, évoqua le conflit du Sahara entre le Maroc et l’Algérie : 

«Depuis 40 ans git le Sahara sous un conflit territoriale qui empêcha toute normalisation des relations entre le Maroc et l’Algérie et ce malgré les efforts de la communauté internationale» introduit le général. 

Il ajouta que «puisque le front Polisario bénéficie de l’appui de l’Algérie dans sa guerre contre le Maroc, le royaume peut compter sur le soutient de la France qui considère, sage et réaliste son plan d’autonomie au Sahara». 

Sans équivoque, le général français, joint la voix militaire française à celle des politiques de son pays qui ont toujours réitérer l’appui français au Maroc conte l’Algérie, sur l’affaire du Sahara. 

L’intervention du général Morin à Marrakech, rapporte le quotidien marocain Akhbar Al Yaoum, a surpris par son ton direct, surtout, qu’engagées aux combats, sont les forces de son pays, au nord Mali, laquelle zone pouvant être fortement déstabilisée, et les forces françaises y insécurisées, par les douteux agissements du régime algérien.

 

28/01/2013