Le général putschiste égyptien aurait souhaité arabiser le conflit du Sahara, en intégrant la question, en débat à la ligue arabe.

Après avoir réussi à imposer le Polisario comme membre illogique de l’union africaine, le pouvoir Algérien travaillerait à tenter de l’intégrer comme entité membre de la ligue arabe. 

 

Les autorités algériennes auraient trouvé comme allié pour cet objectif, le putschiste égyptien, autoproclamé nouveau maitre du Caire, le général Abdelfattah Sissi. 

 

Ainsi, rapporte l’hebdomadaire arabophone Ma Waraa Al Hadath, l’Algérie troquerait un soutien du général félon égyptien au Polisario, contre une réhabilitation du régime putschiste égyptien au sein de l’UA. 

 

En effet, l’Egypte avait été suspendue comme membre de l’UA, après le putsch militaire qui renversa le président islamiste Mohamed Morsi. 

 

Isolé internationalement, le monde ne lui reconnaissant point de légitimité, le pouvoir du général Sissi, aurait promis de promouvoir le Polisario, au sein de la ligue arabe, contre un effort algérien à l’UA pour y réhabiliter l’Egypte.   

 

A rappeler qu’au lendemain de la chute de Hosni Moubarak, et de la nomination du nouveau secrétaire général de la ligue arabe, le pro-qatari Nabil El Araby, le pouvoir algérien avait poussé ce dernier à faire des déclarations conciliantes à l’égard du Polisario. 

 

Il avait fallu la fermeté du Maroc pour que El Araby ne revienne sur ses déclarations et depuis il refuse d’évoquer la question du Sahara.

26/11/2013

Commentaires (1)

  • anon
    Ahmed Bachir (non vérifié)

    Ould jiffa el bikbachi .

    nov 27, 2013