Rabat : Le procès des 24 accusées tueurs et agents de Polisario, s’était ouvert le 1er février, et reporté sur demande de leurs avocats, au 8 février prochain.

En salle d’audience du tribunal de justice des FAR, les 24 accusées d’assassinats et de mutilations des corps de 11 éléments de sécurités, comparus devant le juge, ont témoigné d’un total irrespect, aux familles des victimes présentes aux procès. 

Des sources sur place, ont rapporté que devant 52 observateurs internationaux, venus disent ils les soutenir, les 24 accusés ont de concert scandé des slogans séparatistes et d’autres glorifiant le Polisario. 

Devant ses mêmes observateurs étrangers, dont un nombre important parmi eux, provient d’ONG, proches du pouvoir algérien, les 24 présumés assassins, se sont mis à proférer insultes et cris moqueurs, à l’adresse des familles des 11 victimes, égorgés, mutilés et leurs corps souillés sauvagement par les urines de leurs bouchers. 

Meurtries par le souvenir des événements, ravivé par la diffusion en salle de l'audience, de l’enregistrement montrant les accusés au moment de commettre leurs crimes, les familles des victimes, durent supporter en plus, les cris moqueurs et les expressions blessantes leurs adressées par les 24 accusés.             

A rappeler que constituées en collectif des familles de victimes, ces dernières exigent que justice leur soit rendue, par la punition des tueurs de leurs enfants.

04/02/2013

Commentaires (1)

  • anon
    kamal (non vérifié)

    Ces monstres ne merites que la peine du mort inchallah

    fév 04, 2013