Plusieurs observateurs et avocats étrangers assistant au procès de Gdeim Izik ont assuré ce mercredi 22 mars que les droits des 23 accusés sont respectés par la Cour d'appel de Salé devant laquelle ils comparaissent depuis le mois de décembre.

 

Me Francisco Parres, avocat espagnol, a ainsi observé que le procès se déroule dans de bonnes conditions, les droits de tout un chacun étant respectés.

 

Cet avocat du barreau de Madrid a aussi qualifié de "légitimes" les requêtes de la partie civile qui demande réparation pour les préjudices subis.

A rappeler que onze membres des forces de l'ordre avaient été froidement assassinés par les séparatistes lors du démantèlement du campement le 8 novembre 2010.

 

Pour sa part, un deuxième observateur français s'est indigné face à "la propagande" des avocats des accusés qui, selon lui, "politisent" le procès en faveur du "séparatisme".

 

22/03/2017