Londres met fin à ses hésitations concernant le Sahara Marocain. Pendant une semaine, des hommes d’affaires britanniques ont sillonné les régions du Sud, à la recherche d’opportunités d’investissements.

Pendant une semaine, des hommes d’affaires britanniques ont fait le tour des villes du Sahara marocain à la recherche d’opportunités d’investissements, rapporte Assabah dans son édition de ce lundi 7 mai. Ce faisant, la Grande Bretagne a désavoué les ennemis du Maroc, notamment ceux qui font valoir l’arrêt de la Cour européenne concernant l’accord agricole et l’accord de pêche Maroc-UE.

 

Assabah affirme que la tournée des hommes d’affaires britanniques a été organisée sur l’initiative de la Chambre de commerce maroco-britannique, en collaboration avec l’Office chérifien des phosphates (OCP), le leader mondial du secteur.

La délégation des hommes d’affaires britanniques s’est rendue à Laâyoune, le chef-lieu du Sahara. Tout un symbole quand on sait toutes les réserves, gratuites, qu’opposent au Maroc les ennemis de son intégrité territoriale.

Assabah ajoute que ces businessmen britanniques sont à la tête de structures économiques qui pèsent un chiffre d’affaires de l’ordre de 3 milliards de livres sterlings, soit près de 40 milliards de dirhams.

 

Cette tournée saharienne intervient après la récente visite, à Londres, d’une délégation parlementaire marocaine conduite par le jeune député PAMiste Salaheddine Aboulghali, par ailleurs président du Comité d’amitié maroco-britannique.

 

Londres, en plein Brexit, cherche à diversifier des partenariats hors Union européenne.

Selon plusieurs analystes économiques, cette nouvelle ouverture britannique pourrait être bénéfique à des économies émergentes comme celle du Maroc, pays pleinement engagé dans des programmes structurels de grande envergure.  

08/05/2018