Des milliers de Marocains établis en Belgique ont défilé dimanche à Bruxelles pour clamer haut et fort leur soutien à la marocanité du Sahara et faire part de leur attachement à ce territoire cher à tous les Marocains, à l'occasion du 37ème anniversaire de la Marche Verte.

Ils étaient plus de 2.500 personnes, selon la police, et 5.000 d'après les organisateurs, à braver le froid et la pluie pour venir témoigner leur soutien au Maroc ainsi que de leur mobilisation derrière le Roi Mohammed VI pour la défense de l'intégrité territoriale du Royaume. 

De nombreux ressortissants de pays amis, notamment d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique subsaharienne ainsi que des députés marocains et belges et des acteurs associatifs sahraouis venus de France, des Pays-Bas et de Grande-Bretagne, ont participé à cette marche organisée à l'appel d'un collectif d'associations marocaines s'activant en Belgique. 

Cette marche pacifique, qui a duré plus de deux heures et demi, s'est déroulée dans un climat de sérénité et de responsabilité. Les marcheurs, qui arboraient le drapeau marocain, des portraits du Roi Mohammed VI et des banderoles portant des slogans de soutien à la première cause nationale, se sont rassemblés vers 14H00 à la Place Schuman qui jouxte le siège de la Commission européenne et celui du Conseil européen, avant d'emprunter le boulevard Saint Michel sur près de 2,5 km en direction du siège de l'ambassade du Maroc à Bruxelles. 

Les manifestants ont fait part de leur solidarité avec le Maroc qui œuvre depuis plus de 37 ans au règlement du conflit artificiel autour du Sahara et appelé la communauté internationale à intervenir d'urgence pour mettre un terme au calvaire que vivent les Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf, dans le sud de l'Algérie. 

Ils ont aussi dénoncé les manœuvres ourdies par ce pays voisin contre l'intégrité territoriale du Maroc et réaffirmé leur détermination et leur mobilisation sans faille à mettre à nu les véritables desseins de l'Algérie dans la région du Maghreb. 

Dans une déclaration à la MAP, le grand rabbin de Bruxelles Albert Guigui s'est dit "très heureux" d'être là aujourd'hui pour manifester son "soutien sans faille à la politique juste et pacifique que mène actuellement SM le Roi Mohammed VI par rapport à la question du Sahara". 

"SM le Roi œuvre à pacifier la région et c'est la meilleure politique qui puisse être menée aujourd'hui", a-t-il dit, ajoutant qu'il se souvient "très bien quand feu SM Hassan II avait initié il y a 37 ans la Marche Verte, cette initiative exceptionnelle qui constitue un grand moment de l'Histoire du Maroc". 

"Etre ici aujourd'hui c'est faire partie un petit peu de ce peuple marocain qu'on aime et qu'on soutient dans toutes ses démarches", a insisté le grand Rabin de Bruxelles, réaffirmant son soutien à "la politique de paix" que SM le Roi met en œuvre à travers le plan d'autonomie qui donne aux habitants du sud du Royaume la possibilité de gérer leurs propres affaires sous la souveraineté du Maroc. 

Le député bruxellois Fouad Ahidar a, de son côté, affirmé qu'il était présent à chaque manifestation contre la division de la Belgique et qu'il participe aujourd'hui à cette marche pour "dire non à la division de son pays d'origine, le Maroc, qui restera toujours entier, uni et intègre". 

Pour le directeur artistique du Festival international du film indépendant de Bruxelles Salvatore Leocata, il est important de soutenir le Maroc et "il est temps de clarifier la situation de la question du Sahara et de régler ce problème qui dure depuis longtemps". Il n'a pas manqué de rendre hommage au Maroc pour ses "efforts extraordinaires" pour favoriser le règlement de ce différend. 

 

05/11/2012