Le roi Mohammed VI a eu vendredi un entretien avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, au sujet de la situation grave qui sévit à Guerguerate, en raison des incursions répétées des éléments armés du Polisario, lui demandant d'intervenir pour sauver le cessez-le-feu.

 

Le roi Mohammed VI a eu, ce jour, un entretien téléphonique avec Antonio Guterres, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, indique vendredi un communiqué du Cabinet Royal.

 

Au cours de cet entretien, le roi a attiré l’attention de Guterres sur la situation grave qui sévit dans la région de Guergarate au Sahara marocain, à cause des incursions répétées des éléments armés du "polisario" et de leurs actes de provocations.

 

Ces actes se sont préméditamment produits un mois avant le retour du Maroc à l’Union Africaine, afin de créer la zizanie et tenter, en vain, de torpiller ce processus, souligne le communiqué.

 

Conformément aux hautes instructions royales, les ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur, ainsi que l’Inspection Générale des Forces armées royales, avaient signalé, à plusieurs reprises, ces actes à la Minurso et aux Nations Unies, rappelle le communiqué.

 

le Roi a demandé au secrétaire général de l’ONU de prendre les mesures urgentes et nécessaires afin de mettre un terme à cette situation inadmissible, qui menace sérieusement le cessez-le-feu et met en péril la stabilité régionale.

24/02/2017