Rabat : Police et gendarmerie royale sont en large déploiement aux axes routiers nationaux et dans les plus grandes villes.

Des sources médiatiques nationales ont rapporté qu’en prévision de toute attaque vengeresse de la part des terroristes algériens d’AQMI et leurs fidèles au Maroc, le gouvernement a ordonné la mise en alerte maximale de tous les services de sécurités d’actions et d’intelligence au royaume. 

 

Principale cause, l’attaque française en cours, sur les positions des groupes islamistes algériens et sahéliens au nord Mali. 

 

Ainsi, sont depuis des jours, en étroite protection, les plus grands centres économiques, touristiques et administratifs du royaume, la capitale Rabat et la métropole casablancaise ainsi que les villes impériales, ont été soigneusement quadrillées pour éviter que des actes terroristes n’y soient perpétrés. 

 

Ambassades, consulats, missions culturelles étrangères, centres religieux et représentations d’organisme internationaux dans notre pays, ont été également sécurisés, entourés des plus grandes vigilances, ont indiqué des sources proches.

CELLULE DE CRISE À L'AMBASSADE DU MAROC À BAMAKO

Au Mali, l'ambassadeur du Maroc à Bamako, Hassan Naciri, a annoncé l’activation d'une cellule de crise pour veiller à la sécurité des ressortissants marocains. 

 

Le diplomate Marocain a, à ce propos, réuni au siège de l’ambassade du Maroc à Bamako, des représentants de la communauté marocaine établie au Mali, pour les tenir informés des derniers développements de la situation dans ce pays et des mesures prises et qu’il faut de leur parts, pour leur sécurité. 

 

Les marocains du Mali ont à cette occasion été priés d'observer scrupuleusement les mesures prises par les autorités maliennes, notamment l'état d'urgence. 

 

A noter que les marocains du Mali sont 380 personnes inscrites auprès du service consulaire de l'ambassade, ils sont essentiellement banquiers, techniciens télécoms et gérants d’hôtels.

15/01/2013