Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, vient de faire une sortie à New York au sujet des provinces sahariennes du Maroc en assurant que son organisation cherche à trouver "une solution politique à la question du Sahara".

 

S'exprimant devant le Conseil de l'Internationale Socialiste (IS), dont les travaux se poursuivent depuis mardi à New York, le secrétaire général de l'ONU a déclaré lors d'un débat relatif aux "défis de la paix": "Nous cherchons une solution politique à la question du Sahara".

 

Antonio Guterres réagissait ainsi  à une question posée par la représentante de la Namibie qui s'est interrogée sur le sort réservé par l'ONU "aux conflits, notamment celui qui concerne le Sahara".

Le secrétaire général de l'ONU apprend à la représentante namibienne qu'il vient de "désigner un nouvel envoyé spécial et qu'il œuvre pour trouver une solution politique". 

 

La réponse d'Antonio Guterrez s'est faite en présence d'une délégation de l'USFP qui était représentée par Abdessalam Eddabagh et Khaoula Lachgar ainsi que Ouafae Hajji, cette dernière en sa qualité de présidente de l'Internationale socialiste des femmes.

 

Dans son allocution, le secrétaire général de l'ONU a par ailleurs passé en revue les différents théâtres de conflits de par le monde en insistant sur le fait que "les conflits commencent par être locaux puis deviennent régionaux et internationaux".

 

La résolution des conflits, a-t-il estimé, doit donc être basée sur "les efforts diplomatiques pour lesquels l'ONU avec les organisations régionales est engagée en vue de leur trouver des solutions politiques pacifiques".

 

Le Conseil de l'Internationale socialiste a repris ses travaux mercredi en renouvelant ses structures exécutives.

13/07/2017