L'Envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara, Horst Köhler, a rencontré jeudi 25 janvier au soir à Berlin, une délégation du Polisario conduite par Brahim Ghali. Les détails.

Première rencontre entre le nouvel Envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara, Horst Köhler, et une délégation du Polisario. Cette rencontre, dont la date n'a pas été annoncée par le nouvel émissaire onusien, a eu lieu ce jeudi 25 janvier à Berlin, révèle depuis la capitale allemande une source de le360.

 

La photo, dont nous avons eu la primeur, montre le médiateur Köhler (ancien président allemand) à la même table avec la délégation séparatiste conduite par le chef du Polisario, Brahim Ghali. Ce dernier, fiché à tous les postes-frontière européens, fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis en 2016 par la police espagnole, sur ordre de l'Audience nationale, plus haute juridiction en Espagne. 

 

La délégation séparatiste est constituée de M'Hammed Khaddad, coordinateur du Polisario auprès de la Minurso, Khatri Addouh, président du "parlement sahraoui", Mohamed Ali Zerouali ("négociateur"), et Fatima El Mehdi, SG de "l'Union des femmes sahraouies".

 

Cette rencontre s'inscrirait dans le cadre des concertations que le nouvel émissaire onusien compte initier séparément avec "les parties au conflit", outre les pays du voisinage notamment l'Algérie, "partie au conflit", selon la résolution 2351, adoptée en avril 2017 par le Conseil de sécurité.

 

Comme l'a précisé le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, le Maroc a bel et bien reçu une invitation de la part de l'émissaire du SG de l'ONU, précisant que la rencontre à laquelle il est convié a un caractère "bilatéral" avec Horst Köhler.

 

Contrairement à des allégations colportées ici et là, il ne s'agit nullement de "négociations directes" comme cela était le cas à Manhasset, au lendemain du lancement du processus de dialogue politique en 2007 sur la base de la proposition marocaine d'autonomie.

26/01/2018