HRW salue la légalisation d'une association pro-polisario

HRW a souhaité réagir à la reconnaissance officielle par les autorités marocaines de l’Association Sahraouie des Victimes des Violations Graves des Droits de l’Homme Commises par l’État du Maroc (ASVDH). Cette décision d’autoriser cette association pourtant pro-polisario et très critique à l’égard de l’Etat marocain, intervient 10 ans après le dépôt de la demande. 9 ans plus tôt, un tribunal avait jugé que le gouvernement marocain avait empêché illégalement l’enregistrement de cette association, précise la même source.
La légalisation de l’ASVDH est applaudie par Human Rights Watch. Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord de HRW a déclaré à cette occasion : « En reconnaissant une organisation qui critique sans complaisance les violations des droits des Sahraouis par le gouvernement, le Maroc a fait un pas en avant positif. Le gouvernement marocain devrait poursuivre dans cette voie en mettant fin aux restrictions arbitraires et basées sur des motifs politiques qui pèsent sur ce groupe ainsi que sur d’autres organisations de la société civile. »
La légalisation de cette association implique de facto, la jouissance des droits d’association et de sit-in qui y sont attachés.

24/08/2015