"Il est important de maintenir le dialogue ouvert" sur tous les sujets entre le Maroc et la Suède, deux pays qui entretiennent "des relations de longue date", a affirmé, mercredi à Stockholm, le député socio-démocrate suédois Olle Thorell (au pouvoir).

"Les relations entre les deux pays ont toujours été bonnes et il est important de se rencontrer, de discuter et d'échanger nos points de vue", a déclaré à la MAP M. Thorell, à l'issue d'une rencontre entre les membres de la délégation suédoise à l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (UPM) et le président de la Chambre des Représentants, M. Rachid Talbi El Alami.

En outre, le parlementaire suédois a souligné que la Suède a hâte de développer davantage ses relations de partenariat avec le Maroc dans les domaines commerciaux, politiques et sociaux.

"Nous continuerons à avoir des relations commerciales, politiques et dans les questions sociales et nous avons hâte de les développer davantage", a-t-il dit.

D'autre part, M. Thorell, également membre de la Commission des Affaires étrangères au parlement suédois, a qualifié de "fructueuse" l'entrevue avec le président de la Chambre des Représentants, en visite de travail de deux jours dans le royaume scandinave.

Il a relevé que le Maroc et les pays européens ont des défis communs liés aux flux migratoires et à la sécurité.

"Nous avons un intérêt commun à trouver une solution à ces questions et le Maroc a un rôle à jouer" en la matière, a-t-il noté.

Outre la rencontre avec la délégation suédoise à l'Assemblée parlementaire de l'UPM, M. Talbi El Alami a eu des entretiens avec les membres de la Commission de l'Industrie et du commerce au parlement suédois, axés sur les moyens susceptibles de donner une forte impulsion à la coopération économique bilatérale, d'autant plus que le Maroc est perçu comme un hub d'échanges commerciaux et des investissements en Afrique.

Au deuxième jour de ce déplacement, M. Talbi El Alami et la délégation l'accompagnant doivent également s'entretenir avec le premier vice-président du Riksdag, Tobias Billstr?m, du Parti du Rassemblement modéré (opposition) et avec les membres des Commissions des Affaires étrangères et des Affaires européennes au parlement suédois.

MAP

20/01/2016