Il y a 36 ans, le royaume récupérait Oued Eddahab

Conscient du complot que préparaient l'Algérie et ses acolytes contre l'intégrité du royaume en vue de la création d'un Etat artificiel sur son flanc sud qui le liait à ses racines africaines séculaires, le Maroc avait récupéré il y a 36 ans ses provinces de Oued Eddahab et Dakhla.

La récupération fut cruciale quand des chefs de tribus, des notables et des oulémas de la région ont prêté allégeance à feu le roi Hassan II, un matin du 14 août 1979 au palais royal de Rabat.
Quatre ans auparavant le Maroc intégrait ses provinces sahariennes du nord suite à la célèbre et historique Marche Verte dont 350.000 hommes et femmes avait scellé le 8 novembre 1975 le retour de ces chères provinces du sud à la mère patrie, mettant fin à une colonisation espagnole de plusieurs décennies.

Il ne faut pas oublier que le Maroc avait récupéré ses provinces en vertu de l'accord historique de Madrid que le royaume, l'Espagne et l'ONU avaient conclu. Cet accord confia à la Mauritanie la gestion administrative de Oued Eddahab vu les liens historiques, tribaux, ethniques, religieux et sociaux que se partageaient le royaume et la Mauritanie qui faisait partie de l'empire chérifien marocain. Il était alors naturel et légitime pour le Maroc de récupèrer Oued Eddahab face aux convoitises territoriales de l'Algérie et une Mauritanie désorientée par les pressions du régime militaire algérien moribond de Houari Boumedienne.

La cérémonie d'allégeance au palais royal de Rabat fut historique et marquée par l'allocution historique de feu le roi Hassan II dans laquelle le regretté Souverain avait affirmé devant les chefs de tribus et les oulémas de Oued Eddahab: "Nous venons de recevoir en ce jour béni, votre serment d'allégeance, que nous préserverons et conserverons précieusement, comme un dépôt sacré. Désormais, vous devez honorer ce serment. De notre côté, nous faisons également un devoir de garantir votre défense et votre sécurité et d'œuvrer sans relâche pour votre bien-être. Soyez donc, mes chers fils, les bienvenus au sein de votre patrie. Rendons grâce au Tout-Puissant de nous avoir comblés de ses bienfaits en rattachant le Sud de notre pays à sa patrie Nord et en restaurant les liens de sang entre ses fils".

Au cours de cette rencontre, le souverain avait distribué des armes aux délégations des tribus, un geste symbolique de la poursuite de la lutte pour la défense de l'intégrité territoriale et l'instauration de la sécurité dans les provinces récupérées.

Le 20 août 1979, la province d’Oued Eddahab fut instaurée selon le décret N°2.79.659 et le 4 mars 1980 feu le roi Hassan II effectuait une visite historique à Dakhla, chef-lieu de la province d’Oued Eddahab où une autre cérémonie d‘allégeance avait été organisée.

14/08/2015