Fait inédit, une bande de vingt femmes enveloppées de «melhfa» (habit traditionnel de Sahraouies) s'est rassemblée, hier vendredi vers 15 heures, en face de la station balnéaire marocaine de Saïdia pour proclamer des slogans séparatistes.

 

Un développement inédit dans l’activisme séparatiste mené avec la complicité et le soutien algérien! Pas plus tard qu’hier vendredi, vers le coup de 15 heures, quelque vingt  femmes activistes du Polisario ont été acheminées vers la frontière Est du Maroc, précisément en face de la station balnéaire de Saïdia, à bord de véhicules algériens, pour observer un sit-in de protestation contre ce qu’elles ont qualifié de "occupation marocaine» du Sahara".

 

Fait inhabituel, le théâtre de ce sit-in séparatiste a été la région Marsa Ben M’hidi à Tlemcen, frontalière avec Saïdia, station balnéaire située à Oujda.

 

Visiblement accablées par les fortes chaleurs qui s’abattent sur Alger, pour ne pas parler de Tindouf où le mercure frôle les 50 degrés, les sit-inneuses se sont trompées d’adresse, ainsi que leurs mentors algériens.

 

Pour les aider, un conseil: elles n’ont qu’à abandonner le mirage séparatiste pour pouvoir venir goûter aux charmes du Maroc, de Tanger à Lagouira, en passant par Saïdia. A défaut, elles peuvent passer toute leur vie à s’époumoner, devant Saïdia ou n’importe quelle autre région du royaume. Elles n’auront rien!

AddThis Sharing Buttons

28/05/2016