La machine de propagande séparatiste balance en rafale une série de photos de soldats du Polisario prétendument arrivés sur la pointe de Lagouira. A moins que cela ne soit "l'oeuvre" du photoshop, il est impossible que les mercenaires y accèdent par voie terrestre ou maritime. Eclairage.

 

Encore un nouvel épisode du feuilleton de science-fiction servi par la machine de propagande ennemie. Une unité baptisée du nom du "martyr Mohamed Abdelaziz" serait arrivée sur la façade atlantique du Sahara, a en effet annoncé le site séparatiste "Al moustakbal sahraoui", qui balance en rafale une série de photos prétendument prises sur la côte de Lagouira d'éléments armés du Polisario, posant avec des fusils de type Kalachnikov!

 

Contactées par Le360, des sources sécuritaires marocaines ont démenti catégoriquement cette supposée "incursion" dans la ville marocaine de Lagouira, située à l'extrême sud du territoire national. "Il est impossible que des éléments du Polisario puissent accéder à Lagouira par voie terrestre, encore moins par voie maritime, sachant que les eaux territoriales de toute la région sont contrôlées par la Marine royale", tranchent nos sources.

 

Seulement voilà, il reste une issue terrestre par laquelle on peut accéder à Lagouira, soit à partir du no-mans Land situé au sud de la ville évacué par les Forces armées royales en 1989 après que Nouakchott, alors sous la pression algéro-polisarienne, a imploré feu Hassan II de procéder à un repli militaire, à la faveur d'un accord qui a permis à Nouadhibou, poumon économique de la Mauritanie, de reprendre son souffle, et au Maroc de garder le contrôle des eaux territoriales de la région.

 

Une situation de statu quo qui continue de prévaloir jusqu'à aujourd'hui et que le Polisario n'a, et ne pourra jamais, modifier sachant qu'il n'a ni la légitimité, ni les moyens d'imposer un quelconque "fait accompli", comme il essaie de le faire croire aujourd'hui par le recours aux techniques de l'intox et de la désinformation.

 

Sur ce point, relèvent nos sources, il n'est pas exclu que le Polisario ait eu recours aux techniques du photoshop pour faire croire que ses éléments armés sont arrivés jusqu'à la façade atlantique du Sahara marocain.

 

Une hypothèse corroborée par ce fait retentissant: le Polisario, après avoir envoyé à la mi-août un escadron de trente-deux éléments armés à la lisière de Guerguerat, s'est vu sèchement recadrer par la MINURSO, dans un geste qui a pu éviter à la milice armée une riposte qui aurait pu être décisive de la part des Forces armées royales. 

 

Les dernières gesticulations médiatiques du Polisario dénotent clairement l'état de cafouillage dans lequel se trouve la direction du front, autant que son sponsor algérien, laminés par les victoires foudroyantes réalisées par le Maroc sur la scène diplomatique internationale en général, et africaine en particulier. Ces gesticulations relèvent, comme l'a si bien expliqué une source diplomatique à le360, d'une tentative de diversion destinée à la simple "consommation locale"!

 

 

24/10/2016