Johannesburg: confinée dans un coin réservé aux WC mobiles, la délégation du Polisario se retire

Contre tout attente, le Polisario a brillé, sans jeu de mots, par son absence des grand-messes africaines. La délégation qui devait le représenter au Sommet Africités, du 29 novembre au 3 décembre, à Johannesburg, en Afrique du Sud, n’a eu d’autre choix que de plier bagages. Et ceci n’a pas été dû au seul fait que le Polisario n’avait rien d’édifiant à apporter à un Sommet voué à explorer les nouvelles tendances urbanistiques en Afrique, quelques précipitations ayant suffi à emporter les logis en pisé construits à Tindouf. En réalité, le coup que sa délégation a essuyé avait été préparé de main de maître.

«Le Maroc a bien profité de la présence d’une société nationale qui a remporté un marché lui donnant la main haute dans l’organisation d’une foire, parallèlement au sommet Africités, pour laisser au Polisario la place qu’il mérite réellement», dévoile Al Akhbar dans son édition de ce mardi 1er décembre. Et cette place (suivez mon regard!) était au (beau) milieu des WC mobiles! Une place à l’image d’un front, sans parler de son parrain algérien, voué à la poubelle de l’histoire!

Mais patience ! Car, toujours d’après Al Akhbar, il semblerait que la meute séparatiste dépêchée par Mohamed Abdelaziz s’est à ce point sentie offusquée qu'elle est allée jusqu’à se retirer du Sommet en guise de protestation.

Grand mal lui fasse!La délégation marocaine ne s’est à aucun moment sentie gênée par les nervis du Polisario qui ne sont intéressés ni par l’avenir urbanistique de l’Afrique, ni par son développement… La musique, on la connaît: il ne s'agit jamais pour le Polisario que de perturber du mieux qu’il peut la participation de la délégation marocaine.