John Kerry se félicite des initiatives de promotion des droits de l’Homme au Sahara et qualifie le plan d’autonomie de sérieux, réaliste et crédible

Le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, s’est félicité, vendredi à Rabat, des actions et des initiatives entreprises par le Royaume du Maroc en faveur de « la protection et la promotion des droits de l’Homme au Sahara ».

« Le Secrétaire d’Etat s’est félicité des actions et des initiatives entreprises récemment par le Maroc en vue de continuer à protéger et à promouvoir les droits de l’Homme dans le territoire (NDLR : Sahara) », indique le communiqué conjoint sanctionnant les travaux de la deuxième session du Dialogue stratégique Maroc-Etats Unis, qui a été co-présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar.

Le Chef de la diplomatie américaine a particulièrement souligné « le rôle croissant et important » joué dans ce domaine par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

Par ailleurs, Rabat et Washington ont réaffirmé leur « engagement partagé » en faveur de l’amélioration des conditions de vie des habitants du Sahara.

Les Etats Unis ont réitéré leur position « inchangée » vis-à-vis du plan d’autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, le qualifiant de « sérieux, réaliste et crédible ».

« La politique des Etats Unis au sujet de la question du Sahara demeure inchangée », lit-on dans le communiqué conjoint rendu public à l’issue de la 2ème session du Dialogue stratégique Etats Unis-Maroc, qui a été co-présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et du Secrétaire d’Etat américain, John Kerry.

Le communiqué souligne que « les Etats Unis affirment clairement que le plan marocain d’autonomie est sérieux, réaliste et crédible et qu’il représente « une approche à même de satisfaire les aspirations des populations du Sahara à gérer leurs propres affaires dans la paix et la dignité ».

Washington et Rabat ont, en outre, réaffirmé leur « engagement partagé » en faveur de l’amélioration des conditions de vie des habitants du Sahara.

Le Secrétaire d’Etat, John Kerry, a également réaffirmé l’engagement de Washington en faveur d’une solution pacifique, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara, note-t-on de même source.

Les Etats Unis réaffirment, en outre, leur soutien aux négociations sous l’égide des Nations Unies et aux efforts fournis par l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, tout en appelant les parties à œuvrer pour une solution politique équitable, durable et mutuellement acceptable