Les risques sécuritaires pour les coopérants dans les camps de Tindouf "se sont accentués et aggravés" avec la crise au Mali, a affirmé, lundi, le ministre espagnol des Affaires étrangères.

Dans une déclaration diffusée par les médias locaux, le chef de la diplomatie espagnole, en visite en Mauritanie, a expliqué que la crise malienne a déstabilisé toute la région, ce qui a provoqué l'aggravation de la situation sécuritaire dans les camps de Tindouf.

"On ne peut pas parler d'une situation de normalité" dans ces camps, a-t-il insisté, rappelant, à cet égard, l'enlèvement, en octobre 2011 dans les camps de Tindouf, de 2 ressortissants espagnols et d'une humanitaire Italienne par des ravisseurs du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

26/02/2013