Kerry Kennedy, présidente du RFK Center, une petite fondation américaine qui ne doit sa visibilité qu’au nom de la famille Kennedy et qui soutient intéressement, les séparatistes du Polisario, a intégré à une lettre adressée au conseil de sécurité sur le sujet du Sahara, une expression inédite et inhabituelle pour ce centre ouvertement pro-Algérie et anti-Maroc.

En effet, dans ce papier adressé aux membres du conseil de sécurité de l’ONU, relayé par l’agence d’information officielle algérienne, APS, Kerry Kennedy et le RFK Center écrivent que le Maroc et le Polisario, doivent continuer à rechercher, dixit ‘‘une solution politique à la question sahraouie’’.

Inédite est cette expression de ‘‘solution politique pour l’affaire du Sahara’’, dans la lettre de Kennedy et son RFK Center, vu que la mission dont ils sont chargés par leur mécène maghrébin, est de promouvoir exclusivement le séparatisme au Sahara.

25/04/2014