Le général Taoufik patron du DRS, aurait ordonné au premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, de dégager de ses budgets, la somme de 300 millions de dollars, qui devrait être consacré au financement d’achats d’armes, pour les milices du Polisario. 

 

Cette somme importante d’argent, aurait été commandée d’urgence à la caisse du pouvoir algérien, afin de doter le Polisario, d’armement capable de luter contre les FAR déployés au Sahara. 

 

Selon l’hebdomadaire arabophone Ma Waraa Al Hadath,  ces 300 millions de dollars prélevés sur l’argent publique algérien, servirait à acheter des missiles anti-char, ainsi que des systèmes de défenses anti-aériennes, qui seraient implantés autour de Tindouf et de Rabonni où se trouve le siège du Polisario, dans le Sahara Oriental.

06/07/2013