Le gouvernement fédéral a décidé le 16 octobre d’envoyer sur place un maximum de quatre soldats à la MINURSO, la mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental. Conformément à la demande formulée par l’ONU, il est prévu d’envoyer dans un premier temps deux observateurs militaires non armés. Cette décision répond à une demande du chef de la MINURSO, Wolfgang Weisbrod‑Weber. Il faut préciser que suite à des entretiens en février 2013, le gouvernement fédéral avait déclaré qu’il était en principe disposé à participer à cette mission. Le 16 septembre dernier, le secrétariat de l’ONU avait posé une demande visant l’envoi de deux observateurs militaires.

 

20/10/2013