Une dépêche produite par l'agence Algérie Presse Service( APS) a attiré l'attention d'un journaliste de la MAP. Il partage son ressenti. A lire.

 

De toutes les dépêches loufoques que l’APS (Algérie Presse Service) produit à longueur de journée sur le Maroc, une toute dernière attire particulièrement l’attention, car elle illustre de manière spectaculaire le désarroi algérien à quelques jours de l’organisation par le royaume de la conférence planétaire sur le climat (COP 22).

 

S’appuyant sur le rapport d’une ONG polisarienne avec un acronyme anglais, qui s’offre le luxe d’un siège à Bruxelles et dans d’autres capitales européennes aux frais du contribuable algérien, les confères de l’APS ont révolutionné la géopolitique internationale en inventant un nouveau concept celui du "pillage du soleil et du vent".

 

Visiblement sous l’effet d’un delirium tremens incurable, les auteurs de la dépêche considèrent que la réunion de la COP 22 est organisée de connivence avec la communauté internationale pour "valider" la marocanité du Sahara, accusant au passage le Maroc de "voler" le vent qui souffle sur la région et les rayons de soleil pour les transformer en énergie.

 

Ils ne manquent pas d’ailleurs éhontément de recommander aux participants à la COP 22 de se "méfier" des projets d’énergie verte que le Maroc produit en exploitant à son profit le soleil et le vent et en détournant les nuages et la pluie qui viendraient du Sud.

 

Plus grave encore, ils estiment que cette COP est organisée pour «faire le marketing» des efforts du Maroc pour le développement de solutions d’énergies renouvelables. Le ridicule ne tue pas!

 

Les dépêches soporifiques de l’APS, tout comme la litanie de l’ensemble de la presse algérienne, trahissent la propension de l’Algérie d’exploiter tout événement en lien avec le Maroc pour nuire à ses intérêts.

 

Que de papiers écrits sur des faits divers insignifiants érigés par la presse algérienne en affaire d’Etat ou une simple défaite d’une équipe de football régionale dans un match amical présentée sur le fil de l'APS comme une hécatombe!

 

Cette production effrénée et intempestive des organes de presse algériens, sans compter les rapports hostiles commandités par le régime, la mobilisation de sa machine diplomatique et son lobbying toxique versent tous dans le même sens: dénigrer le Maroc pour détourner l’attention du peuple algérien sur la réalité socio-économique explosive du pays.

 

Alger rêve aussi de voir le Maroc ruiné, déstabilisé et désuni. Que nenni! Elle ignore ce que dit l’adage: "Quand le feu est à la maison de ton voisin, la tienne est en danger".

 

05/11/2016