Tôt ce matin du 12 février, l’armée algérienne a tiré des coups de feu sur deux jeunes hommes marocains dans la région de Bouarfa. Le premier a succombé à ses blessures, le deuxième a été capturé.

Selon les sources de Le360, ce grave incident a eu lieu vers 5 heures de la matinée de ce vendredi 12 février à la commune rurale de Abbou Lakhal, localité sise à quelques kilomètres de la ville de Bouarfa.

 

Un homme s’est présenté devant la Gendarmerie royale dans cette localité pour déclarer que son fils et son neveu avaient essuyé des tirs de l’armée nationale algérienne. Le fils du déclarant est sorti indemne mais a été capturé par les soldats algériens.

 

Le sort du neveu est plus terrible: il a été mortellement blessé par les balles des soldats du pays voisin.

Selon les premiers éléments dont dispose Le360, les deux victimes, au moment des faits, auraient tenté d’introduire une trentaine de kilogrammes de chira en Algérie.

 

Nos sources indiquent par ailleurs qu’ils auraient des antécédents en matière de contrebande.

 

Une enquête a été ouverte.

 

Ce n'est pas la première fois que ce genre d'incidents ont lieu sur le tracé frontalier entre les deux pays. Les soldats et les douaniers algériens semblent avoir la gâchette facile et n'hésitent même pas, c'est de notoriété publique, à tirer sur des têtes de bétail qui franchissent la frontière de quelques mètres. 

 

12/02/2016