l’ASVVDH, 1ère ONG pro-Polisario reconnue par le ministère de l’Intérieur

L’Association sahraouie des victimes de violations des droits de l’Homme (ASVVDH) annonce dans un communiqué datant du vendredi 26 juin, la décision des autorités marocaines de la reconnaitre. C’est la première ONG pro-Polisario au Sahara occidental a bénéficié du récépissé de la wilaya de Laâyoune. Le document est encore provisoire, il faut encore attendre 60 jours pour son officialisation. Mais l'association est autorisée à tenir des activités dans ses salles publiques et non plus clandestinement comme par le passé.
Cette reconnaissance met un terme à plus de deux années d’attente. C’est en effet dans le sillage des entretiens du 20 novembre 2013 à la Maison blanche, entre le roi Mohammed VI et Barack Obama, que le CNDH avait recommandé à l’Administration territoriale de légaliser des associations défendant le droit à l’autodétermination du Sahara occidental.
En 2005, l’ASVVDH avait tenu son congrès constitutif à Laâyoune. Mais par la suite les autorités avaient changé d’avis et refusé de la reconnaitre. Ce geste en faveur de la dite association met de facto ses finances, notamment les dons en provenance de l’étranger, sous la surveillance et le contrôle du Secrétariat général du gouvernement et du ministère des Finances.

28/06/2015