L’expulsion en 1975 de familles Marocaines de l’Algérie, une plaie toujours ouverte, selon ANSA

L’Algérie “pense avoir résolu” l’affaire de l’expulsion, en 1975, de 45 mille familles marocaines, mais cet épisode demeure “une plaie toujours ouverte compliquant les rapports entre les deux pays voisins”, a estimé l’Agence italienne d’information “ANSA”.
Selon l’auteur de l’article, Diego Minuti, les rapports entre l’Algérie et le Maroc sont “toujours tendus”, malgré “des périodes d’apaisement apparent”.
Le journaliste rappelle que 45 mille familles marocaines, qui résidaient depuis longtemps en Algérie, ont été victimes le 9 décembre 1975 d’un décret ‘’inattendu’’ d’expulsion, signé par le Président algérien de l’époque, Houari Boumédiene.
‘’Ce décret stipule que les Marocains résidant en Algérie, même depuis des générations, doivent quitter dans les plus brefs délais le territoire national’’, a-t-il ajouté, faisant observer que cette décision d’Alger ‘’intervenait au moment même où on célébrait la fête du sacrifice, l’une des fêtes religieuses musulmanes les plus importantes, célébrée, en principe, sous le signe de la solidarité et de la fraternité’’.

04/02/2015