Après un silence de trois jours, les Nations unies ont confirmé ce lundi soir, la tenue à Berlin d’un nouveau round des pourparlers entre le Maroc et le Polisario. La nouveauté est la participation des deux pays voisins : l’Algérie et la Mauritanie.  

 

Des discussions qui devraient se tenir en deux phases, courant ce mois et en février, indique le porte-parole du secrétaire général lors d’un point de presse tenu à New York. Il n’a toutefois pas annoncé de dates précises. Stéphane Dujarric n’est pas au courant du lieu où Horst Khöler devrait réunir ses convives.

 

«J’ignore exactement l’emplacement de la rencontre (ou) si le gouvernement allemand nous prêtera un espace.»

 

Dans un précédent entrefilet, ce dimanche, nous avions annoncé que l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU a invité le Maroc et le Polisario à des discussions à Berlin du 24 au 26 janvier.

 

Si le Front a salué l’initiative du médiateur allemand, le royaume l’a accueilli sans réel enthousiasme. Néanmoins, Rabat ne pourrait décliner l’invitation alors que la résolution 2351, adoptée le 29 avril 2017 à l’unanimité des Quinze, avait appelé à une reprise immédiate des pourparlers entre les deux parties.

 

 

Pour rappel, le dernier round des discussions entre le Maroc et le Polisario remonte à mars 2012 à Manhasset (Etats-Unis).

 

25/01/2018