L’ancien secrétaire général du Polisario Mohamed Abdelaziz, mort le 31 mai dernier, était déjà affublé du titre ironique de «Marrakchi» par Hassan II. Une manière pour l’ancien monarque de réduire l’aura «séparatiste» du chef du Polisario. Son successeur actuel, Khatri Addouh fait également l’objet d’une enquête généalogique. Ainsi, le site d’information hespress rapporte que le nouvel homme fort des camps de Tindouf trouverait ses origines dans la tribu chérifienne des «Tanwajiou». Tout en faisant exprimer un chercheur spécialiste de la question, le site explique que l’histoire de cette tribu, issue d’une lignée chérifienne à travers les Idrissides, commence dans la ville de Taroudant qu’elle quitte en en l’an 1483.

 

15/06/2016