Buenos Aires - 'Les milices du polisario et les forces de sécurité algériennes commettent une violente répression sur la tribu Rguibat-Souaed dans les camps de Tindouf' a écrit, mardi, l'agence de presse argentine Telam.

En réaction à cette violente répression, la tribu de Rguibat-Souaed de Laâyoune a appelé le Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, à intervenir immédiatement pour "mettre un terme aux violations et aux abus commis par les milices du polisario et les forces algériennes" contre les manifestants dans les camps de Tindouf (sud-ouest de l'Algérie) où des milliers de Sahraouis sont retenus par les séparatistes qui les empêchent de quitter ces camps, ajoute l'agence argentine dans un article consacré à ces incidents.

En vue de dénoncer leurs conditions de vie déplorables ainsi que les restrictions à la liberté de circulation et d'expression, et les abus dont elles souffrent constamment, les populations ont entamé un mouvement de protestation qui a été durement réprimé, ajoute Telam, précisant que les protestataires avaient auparavant observé un sit-in pacifique devant le bureau du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés à Tindouf qui a été violemment réprimé.

Dans un communiqué cité par l'agence Telam, les chioukh de la tribu de Rguibat-Souaed ont exprimé leur forte condamnation de "l'intervention barbare des milices du polisario et des forces algériennes contre les jeunes et les femmes, et particulièrement contre les descendants de la tribu de Rguibat-Souaed ayant pris part à ce sit-in pacifique.

Compte tenu de leur ampleur, les derniers incidents survenus dans les camps de Tindouf ont suscité l'intérêt de la presse internationale, note la même source, citant à cet égard "Le Courrier Stratégique", un magazine basé à Paris, spécialisé dans les questions stratégiques.

Telam rappelle à ce sujet que le magazine a fait état d'un climat "pré-insurrectionnel" dans les camps de Tindouf en soulignant que la violente répression à laquelle se sont livrés les milices du polisario visant à étouffer le mouvement de protestation.

Selon la même source, les manifestants réclamaient que la +lumière soit faite sur les mauvais traitements infligés quelques jours auparavant à des civils, par des militaires du polisario, précisant que cette manifestation, à laquelle ont participé des femmes et des enfants, a été violemment réprimée par les forces de sécurité du polisario, soucieuses de "ne pas laisser s'installer un climat de tension supplémentaire au sein des camps".

Et l'agence argentine d'ajouter que la revue française a rappelé, dans ce contexte, des informations rapportées récemment par des agences de presse internationales faisant état de "connexions" entre le Polisario et Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI).

Telam rappelle encore que l'inamovible secrétaire général du polisario, Mohamed Abdelaziz qui occupe depuis 40 ans ce poste, appartient à la tribu de Rguibat-Souaed, dont les membres retenus à Tindouf ont été violemment réprimés.

19/02/2014