Une plateforme numérique dédiée à la formation à distance sur le plaidoyer au sujet de la marocanité du Sahara a été lancée, vendredi à Marrakech, lors d’une rencontre nationale sur le plaidoyer civil au sujet de la marocanité du Sahara.

 

Lancée en présence du ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, cette plateforme comprend une banque de documents historiques, des études, des recherches scientifiques, des productions d’art audio et vidéo, et des liens d’institutions et de sites riches en données sur la cause nationale. 

 

Cette plateforme interactive offre une formation à distance en partenariat avec les universités de Settat et Marrakech et la Fondation Tamkine, via un programme global et varié qui comporte plusieurs modules sur le cadre historique de la question du Sahara marocain et les aspects juridiques, diplomatiques, culturels et sociaux.

 

Le programme comprend également des modules sur les dimensions politiques, stratégiques, régionales et internationales, sur les aspects économiques et de développement, sur les droits de l’Homme, les libertés publiques et sur la genèse du discours du projet séparatiste, ainsi que sur les techniques de communication et d’influence et les plaidoiries sur les plans numérique et technique.

 

Cette plateforme est accessible via les sites Web: e-sahara.ma ou e-sahara.org ou empoweringsahara.ma.

 

La première rencontre nationale sur le plaidoyer civil au sujet de la marocanité du Sahara vise à renforcer les capacités des associations de la société civile dans le domaine du plaidoyer sur la cause nationale et la qualification des acteurs civils pour faire face aux thèses hostiles à l’intégrité territoriale, notamment dans les instances internationales à travers l’exploitation des transformations technologiques modernes en matière de communication et d’information et des réseaux sociaux.

 

Cet événement a connu la participation de près de 200 personnes représentant les associations civiles intéressées par la question du Sahara marocain et des acteurs et personnalités scientifiques et académiques.

 

Au programme de cette rencontre, figurent l’organisation de plusieurs sessions scientifiques autour de divers thèmes, à savoir ”les dimensions sociales, culturelles et cognitives de la cause nationale”, ”le cadre économique et de développement de la question nationale”, et ”la situation des droits et libertés dans les provinces du sud du Royaume” et ”le développement politique, diplomatique et stratégique de la question nationale”.

23/06/2018