«L'Initiative d'autonomie sous souveraineté marocaine, constitue «la solution idoine» pour un règlement équitable et durable du conflit artificiel autour du Sahara , a souligné l'analyste politique chilien et secrétaire exécutif du «Centre d'études pour la démocratie populaire» (CEDEPU-CHILE), Antonio Yelpi Aguilar.
Pour l'analyste chilien, cette solution est seule à même de réduire les tensions et d'assurer la stabilité dans la région. Antonio Yelpi Aguilar fustige, dans son analyse publiée récemment, l'implication du régime algérien qui empêche toute initiative visant un règlement politique de la question du Sahara et finance les acteurs de l'instabilité dans la région du Maghreb et de la Méditerranée . L'auteur de l'analyse dénonce également le soutien financier d'Alger à la fantomatique «rasd». L'analyste salue, par ailleurs, les efforts déployés par le Maroc dans la lutte contre le terrorisme, mettant en garde contre l'activisme terroriste du polisario au Maghreb et dans la zone sahélo-saharienne . L'auteur a également mis à nu la pratique par les séparatistes de toute sorte de trafic dans la région notamment le détournement des aides humanitaires. Le polisario est un mouvement séparatiste crée, hébergé et financé par l'Algérie depuis 1975. Ce mouvement de mercenaires par sa revendication, soutenue par le pouvoir algérien, de création d'un Etat factice au Maghreb bloque toute solution du conflit et tous les efforts d'intégration économique et sécuritaire régionale.

04/06/2014