17 sahrouis des camps de Tindouf en provenance du port d’Oran, en Algérie, ont été bloqués pendant des heures par les autorités portuaires d’Alicante, en Espagne. Selon des sources proches de cette affaire, les autorités espagnoles avaient reproché aux voyageurs sahraouis de leur présenter un simple carnet de compte bancaire alors que les Sahraouis le considèrent comme un passeport. Il s’agit, en réalité de « carnets » établis par la prétendue RASD et qu’elle qualifie de passeports, ce que rejettent les autorités espagnoles. Après plusieurs heures d’interrogatoire, lesdites autorités ont remis aux visiteurs sahraouis les passeports algériens qu’ils avaient présentés avant de jeter les prétendus passeports sahraouis à la poubelle. 

Décontenancés,  les Sahraouis ont mal pris le fait que les autorités espagnoles méconnaissent l’existence d’une entité dénommée république arabe sahraouie et rejettent  tout document émanant d’un Etat fictif

 

 

 

23/02/2016