Levée de boucliers des habitants de M’Haïriz contre le Polisario

MHaïriz est l’une des localités édifiées par le Polisario dans différents endroits de la zone tampon, en vue de peupler ce que la direction du Polisario appelle « les territoires libérés ». Heureuses de quitter le territoire algérien et de s’éloigner des camps où sévissent les tortionnaires les plus sanguinaires, les populations n’avaient pas hésité à aller peupler ces endroits coupés du monde caractérisés par l’absence totale de signe de vie.
La direction du Polisario, accusant les habitants de M’Haïriz de cacher des éléments recherchés pour leur implication dans les derniers affrontements entre des trafiquants de drogue dans les camps du Polisario, leur a intimé l’ordre de retourner aux camps de Tindouf. Ce que les populations, craignant des représailles, ont refusé. Sur sa page Facebook, Moustafa Salma a écrit que les recherchés, connaissant les méthodes de torture du Polisario, ont refusé de se rendre. Il a ajouté que les accusés ont justifié leur refus de retourner aux camps de Tindouf par le fait qu’ils ne sont pas Algériens et qu’ils craignent d’être torturés.
Ahmadou El-Katab