La question de l'intégrité territoriale et la situation sécuritaire dans la région ont été au centre d'un entretien, mardi, entre le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, et une délégation de la commission de la constitution du parlement finlandais, actuellement en visite au Maroc.

 

" Nous avons abordé différents sujets avec la délégation de la commission constitutionnelle du parlement finlandais, notamment l'évolution de la situation politique dans la région de l'Afrique du Nord et du monde arabe, après le Printemps arabe, et la question de l'intégrité territoriale du Royaume", a affirmé M. Biadillah à l'issue de l'entrevue.

 

L'entretien a été l'occasion d'évoquer la proposition d'autonomie dans les provinces du sud et sa "contribution à l'accélération du rythme du développement et de la croissance, au règlement de ce conflit artificiel et à l'édification d'un Grand Maghreb unifié", a-t-il ajouté.

 

D'après M. Biadillah, les discussions ont aussi permis d'examiner les "défis posés par l'immigration illégale et les organisations terroristes qui occupent le nord du Mali".

 

Les deux parties ont, en outre, passé en revue la coopération dans les domaines de l'enseignement, le rôle de la femme et des jeunes au sein du parlement ainsi que la stratégie de développement menée au Maroc pour lutter contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale, dans le cadre notamment de l'Iniatitive nationale pour le développement humain. 

15/01/2013