"Une solution politique mutuellement acceptable autour de l'affaire du Sahara et la coopération renforcée au sein des pays de l'Union du Maghreb, contribueront à la stabilité dans la région du Sahel".

Sans équivoque, ainsi s'est prononcé le conseil de sécurité de l'ONU, qui a adopté hier, une nouvelle résolution sur l'affaire du Sahara, portant prorogation d'un an d'un mandat inchangé de la MINURSO.

"La réalisation d'une solution politique mutuellement acceptable de ce conflit de longue date et le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l'Union du Maghreb est à même de contribuer à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel", ont souligné les Quinze dans la résolution 2152 adoptée à l'unanimité du Conseil et prorogeant d'une année le mandat de la MINURSO.

Il s'agit de la deuxième fois que l'Organe exécutif de l'ONU fait le lien entre le règlement de ce conflit artificiel et la crise dans la région du Sahel.

L'ONU ne cesse de tirer la sonnette d'alarme sur l'impératif de "sécurité" dans la région, mettant en garde contre les activités des "groupes terroristes (qui) recrutent activement pour consolider leur présence et augmenter leur approvisionnement en armement".

30/04/2014