La célèbre chaîne de TV américaine CNN a reçu hier le représentant permanent du Maroc à l'ONU, Mohamed Loulichki. La thématique était placée sous le signe du «dernier territoire occupé : le Sahara Occidental», ce qui n'a pas manqué d'irriter d'emblée Loulichki. L'animatrice du programme, visiblement influencée par les rapports partiaux de Human Rights, a mis l'accent sur la situation des droits de l'homme au Sahara avec des accusations directes à l'égard du Maroc, se basant aussi sur un témoignage peu crédible d'Aminatou Haidar, qui ressassait pour la énième fois son «histoire» avec les services marocains. Le représentant du Maroc a rejeté en bloc les allégations de l'animatrice américaine et les accusations de Haidar, rappelant que le dossier de cette dernière a été classé au début du règne du roi Mohamed VI, dans le cadre du plan d'équité et de réconciliation et du processus de démocratisation du pays, ajoutant que la concernée avait touché ses indemnités sur les dommages subis à l'instar de plusieurs autres personnes. Quant au Polisario, «il s'agit d'un groupuscule qui prospère dans l'illégalité et l'irrespect des droits de l'homme, avec des accointances avec le terrorisme de la région du Sahel», selon Loulichki.

 

07/03/2013