Le problème du Sahara sera résolu dès que l'Algérie aura abandonné ses positions hostiles au Maroc, a affirmé le représentant permanent du Maroc à l'ONU, Mohamed Loulichki, soulignant la nécessaire participation des parties concernées, et à leur tête, l'Algérie.

Animant une conférence, mardi à Rabat, le diplomate a rappelé les efforts déployés par le Maroc au niveau de l'ONU, particulièrement en direction des membres permanents du conseil de sécurité, fort de la crédibilité et de l'efficacité de la proposition d’autonomie des provinces du sud.

Mohamed Louchki a également souligné l'appel maintes fois réitéré par le Maroc pour lever le blocus imposé aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf au sud-ouest de l'Algérie.

Concernant le retrait du Maroc de l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA) suite à l'admission de la pseudo-RASD au sein de cette organisation en 1984, M. le diplomate a souligné que le Royaume pourrait reprendre sa place au sein de l’Union africaine (UA) lorsque les conditions de ce retour seront réunies.

12/03/2013