Mali : L’absence de Bilal Agh à Alger jette son ombre sur les négociations

Les dirigeants du mouvement national de libération d’Azouad a annoncé que les négociations qui sont actuellement en cours en Algérie pourrait être suspendues si le président des coordinations des mouvements d’azouad Bilal Agh n’est pas présent rapporte ce mardi 2 septembre le journal algérien Al khabar.

Les dirigeants du Mouvement national pour la libération d’Azwad ont annoncé que les négociations sur la crise malienne qui se déroulent à Alger peuvent être suspendues à moins que le président de la coordination des mouvements d’azwad Bilal Agh ne soit présent.

Le journal « Alkhabar » a rapporté aujourd’hui que l’absence du président de la coordination des mouvements d’Azwad aux travaux de négociations entre l’opposition et le gouvernement maliens risque de compromettre des efforts de l’Algérie pour mettre fin aux combats entre les factions maliennes via un dialogue politique inter-inclusive afin de protéger sa frontière sud.

Le quotidien « AlKhabar » ajoute que «l’absence du président de la coordination des mouvements d’Azwad est du au retard de son voyage provenant du Mali à destination d’Alger. Cette information a été d’ailleurs été confirmée par le ministère des Affaires étrangères malien.

Il est à noter que ledit dirigeant retardataire a été reçu au Maroc, samedi dernier, par Salaheddine Mezouar sur invitation du roi Mohammed VI.

03/09/2014