La mobilisation contre Ban Ki-moon se poursuit au Maroc. Des partis politiques, des syndicats et des ONG appellent à l’organisation d’une marche de protestation contre les déclarations du secrétaire générale des Nations Unies lors de son passage dans les camps de Tindouf. Les initiateurs invitent les Marocains à y participer massivement, dimanche 13 mars à Rabat.

Une marche qui rappelle celle de novembre 2010 à Casablanca contre le Parti populaire espagnol, suite au vote d’une résolution du parlement européen condamnant le démantèlement, quelques semaines auparavant, par les forces publiques du camp de fortune Gdim Izik près de Laâyoune.

Demain vers 16 h, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, présentera devant les députés et les conseillers une déclaration sur « les dernières nouveautés du dossier de l’intégrité territoriale », indique dans un communiqué les présidents des deux Chambres du parlement marocain.

 

12/03/2016