Le Polisario se préparerait à perpétrer des actes de sabotage parallèlement à la visite annoncée du roi Mohammed VI à Laâyoune, à l’occasion du quarantième anniversaire de la Marche verte célébrée le 6 novembre.

Des mouvements suspects ont été détectés par les services de sécurité à Laâyoune, qui se prépare à accueillir, entre le 3 et 5 novembre, le roi Mohammed VI. «Des activistes à la solde du Polisario se préparent à mettre en exécution un plan de sabotage parallèlement à la visite du souverain au Sahara marocain », révèle Assabah, dans son édition weekend (31 octobre-1er novembre).

 

Il s’agirait, selon la même source, de «gangs entraînés» vraisemblablement à Tindouf qui n’attendraient que le feu vert de leurs maîtres au siège du secrétariat général de Rabouni pour susciter des troubles similaires à ceux qui sont survenus en décembre 2010 à Gdim Izik, situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Laâyoune.

 

Les sources d’Assabah indiquent que les activistes à la botte du front séparatiste pourraient recourir à un nouveau mode opératoire criminel, basé sur des opérations d’enlèvements et des braquages spectaculaires en vue d’attirer l’attention de l’opinion publique.

 

Polisario : les raisons de la gesticulation

«Le Congrès américain a demandé de verser au Maroc l’aide financière sans restriction ni condition insistant sur son utilisation au profit des citoyens marocains à travers l’ensemble du territoire national, y compris les provinces sahariennes marocaines», relève Assabah, ajoutant que les législateurs américains recommandent un soutien au plan marocain pour octroyer un statut d’autonomie au Sahara marocain.

 

La même source indique que le royaume se prépare à annoncer le début de la mise en œuvre du projet de régionalisation avancée, dernière ligne droite avant la mise en application du plan octroyant à la population des provinces du sud de larges prérogatives d’autogestion.

 

Les sources d’Assabah soulignent que la visite annoncée du roi Mohammed VI à Laâyoune sera l’occasion d’annoncer une sorte de plan Marshall pour un développement intégré et global des provinces sahariennes marocaines.

 

Autant d’initiatives en faveur du Sahara marocain qui mettent le Polisario, ainsi que son parrain algérien, dans le cafouillage le plus total.  

 

31/10/2015