Le Maroc, fort de son droit de défendre ses intérêts, a achevé l'asphaltage de la route sur sa frontière avec la Mauritanie, a déclaré jeudi à Le360 une source gouvernementale.

 

"Nous avons achevé les travaux d'asphaltage et il ne reste qu'une partie du côté de la Mauritanie", a indiqué cette source gouvernementale sous le couvert de l'anonymat, en balayant d'un revers de la main les informations selon lesquelles il existerait une crainte "d'une reprise des hostilités" entre les séparatistes et les forces de sécurité marocaines au niveau de la région de Guerguerat.

 

"Nous sommes dans une situation de droit qui nous permet d'être vigilants, mobilisés et capables d'écraser toute sorte de menaces, d'atteinte à nos intérêts légitimes ou de provocations", a ajouté cette source soulignant que "tout le peuple marocain est mobilisé derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour défendre notre souveraineté et notre intégrité territoriale".

 

Les propos de ce responsable gouvernemental interviennent au lendemain d’une déclaration de l’ONU quant à un éventuel affrontement entre l’armée marocaine et les séparatistes dans cette région appelée communément «Kandahar», zone de tous les trafics possibles et imaginables où la police et la douane marocaines ont dû intervenir pour une salutaire opération d’assainissement de grande envergure. 

09/09/2016