L'Algérie et le Maroc sont en tête des plus grands importateurs d'armes en Afrique, selon une mise à jour de la base de données du SIPRI. Les deux pays maghrébins totalisent à eux seuls, plus de la moitié des armes vendues sur le continent. Si les importations d'armes de l'Algérie sont en baisse entre 2011 et 2015, le pays s'apprête à recevoir d'importantes livraisons d'armes dans les 5 prochaines années. En face, côté marocain les importations d'armes ont explosé. Une rivalité qui ne cache pas une course à l'armement alimentée par la méfiance mutuelle entre les deux pays. Détails.

Le Maroc et l’Algérie se sont-ils engagés dans une course à l’armement ? En tout cas, les deux voisins sont en tête des plus gros importateurs d’armes en Afrique entre 2011 et 2015, selon un rapport actualisé ce lundi même par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI, acronyme en anglais).

Les conclusions du rapport de l’institut basé dans la capitale suédoise recensent le volume des échanges d’armes à travers le monde en faisant la corrélation entre les livraisons d’armes des exportateurs vers leurs principaux clients tout en écartant les coûts financiers. Le rapport de SIPRI recense tous les transferts internationaux d’armes conventionnelles (ventes, cadeaux, licences de production) à destination des Etats, des organisations internationales et des groupes armés non étatiques sur une période de 5 ans.

Algérie : importations en baisse, importantes livraisons attendues

A en croire ce rapport, les importations d’armes en Afrique ont augmenté de 19% entre le quinquennat 2006-2010 et  le quinquennat 2011-2015. Et le Maroc et l’Algérie ne seraient pas étrangers à cette hausse de l’importation d’armes à destination du continent. A eux seuls, ils absorbent 56% du volume d’armes entrant sur le continent soit plus de la moitié entre 2011 et 2015. Dans la période considérée, l’Algérie a importé 30% du volume d’armes entrant sur le continent. Il est suivi du Maroc qui importe 26% de ce volume et l’Ouganda, 6,2%  seulement des armes à destination de l’Afrique.

Du côté algérien, même si les importations d’armes ont chuté de 18% pendant le quinquennat  2011-2015 comparé au quinquennat 2006-2010, le voisin de l’est a prévu d’importantes livraisons d’armes pour les 5 prochaines années. La commande algérienne comprend 2 frégates en provenance de Chine, 2 frégates venant d’Allemagne mais aussi 190 chars, 42 hélicoptères de combat, 14 avions de chasse et 2 sous-marins russes.

Maroc : importations en nette hausse

De son côté le Maroc n’est pas en reste avec une augmentation de 528% de ses importations d’armes entre les deux quinquennats, mais le royaume reste à la traîne par rapport à son voisin. Rien qu’à la fin de l’année 2015, le Maroc a fait une commande exceptionnelle de 150 chars en provenance des Etats-Unis. Par ailleurs, selon le rapport, le Maroc a absorbé 16% des exportations d’armes françaises durant le quinquennat 2011-2015 et 17% des armes fournies par les Pays-Bas au cours de la même période.

Selon Peter Wezeman, expert dans le commerce des armes pour la SIPRI qui s'est confié dans une interview à la Deutsche Welle, cette course à l'armement entre le Maroc et l'Algérie est due à la relative bonne situation économique des deux pays qui en profitent pour faire des achats massifs. L'expert ajoute que cette course est alimentée par la méfiance mutuelle entre les deux voisins. 

Au niveau mondial, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et l’Allemagne dominent le Top 5 des exportateurs en totalisant 74% des armes circulant dans le monde. L’Inde, l’Arabie Saoudite, la Chine, les Emirats-Arabes-Unis et l’Australie monopolisent le Top 5 des importateurs en recevant 34% du volume des armes exportées.

 

22/02/2016