Le Quai d'Orsay a annoncé vendredi une rencontre qui réunira, mercredi prochain à Paris, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Saad Dine El Otmani, et son homologue français, M. Laurent Fabius, dans le cadre des préparatifs de la haute réunion mixte franco-marocaine et de la rencontre sur la Syrie, prévues en décembre au Maroc. 

 

Cet entretien qui reflète "l'intensité et la proximité des liens entre le Maroc et la France" s'inscrit dans le cadre des "relations très étroites avec les autorités marocaines", a affirmé le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Philippe Lalliot, lors d'un point de presse. 

 

Sur le plan bilatéral, il intervient pour "préparer la rencontre de haut niveau" qui se tiendra les 12 et 13 décembre prochain à Rabat, à laquelle participera M. Fabius avec le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, aux cô tés de leurs homologues marocains. 

 

Ce rendez-vous co-présidé par les chefs de gouvernement des deux pays "permettra d'examiner les moyens de renforcer la coopération bilatérale et de développer un certain nombre de projets que nous avons en commun", a indiqué M. Lalliot. 

 

L'entretien permettra aussi d'"aborder avec nos amis marocains" un certain nombre de sujets internationaux et régionaux, notamment la question du Sahara et le dossier syrien alors que le Maroc s'apprête à accueillir, en fin d'année à Marrakech, une réunion du groupe des Amis de la Syrie, a-t-il ajouté. 

 

Sur la question du Sahara, le porte-parole a souligné que la France a déjà eu l'occasion de rappeler cette semaine sa position sur ce sujet, à l'occasion d'une visite à Paris de l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Christopher Ross, reçu mercredi au Quai d'Orsay, à l'issue de sa tournée dans la région. 

 

"La France appuie le plan d'autonomie marocain présenté en 2007 et considère qu'il constitue la base sérieuse et crédible d'une solution négociée", avait-il dit. 

 

Pour ce qui est de la réunion de Marrakech sur la Syrie, celle-ci fait suite à une série de réunions internationales portant sur différents volets de la crise syrienne, a rappelé le porte-parole du Quai d'Orsay. 

16/11/2012