Le Maroc joue un rôle déterminant pour l’intégration maghrébine (Mogherini)

Le Maroc joue un "rôle déterminant" pour l’intégration régionale au Maghreb, a affirmé, mardi à Bruxelles, la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini. "L’UE attache une importance particulière à l’intégration régionale au Maghreb pour laquelle le Maroc joue un rôle déterminant", a souligné la chef de la diplomatie de l’UE et vice-présidente de la commission européenne, lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, à l’issue du 12ème conseil d’association Maroc-UE.
Mme Mogherini a souligné, à cette occasion, l’importance du partenariat stratégique fort et privilégié liant le Maroc et l’UE et assuré le Royaume du soutien de l’UE au processus de réformes engagé par le Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI. "L’UE apporte tout son soutien politique au Maroc et à son processus de réformes et encourage le Royaume à renforcer la mise en oeuvre des réformes politiques, économiques et sociales prévues par la constitution, conformément aux aspirations du peuple marocain, y compris le renforcement des institutions démocratiques, la consolidation des droits de l’Homme et des libertés fondamentales’’, a insisté la chef de la diplomatie de l’UE. Mme Mogherini a ajouté que la 12ème session du Conseil d’association a été, à cet effet, une occasion pour le Maroc et l’UE de "passer en revue tous les domaines de coopération et de faire le point sur les progrès accomplis et exploré les perspectives d’avenir’’. "Nous avons aussi examiné le processus de réformes en cours dans le Royaume et, dans ce contexte, l’UE a félicité le gouvernement marocain pour les progrès accomplis’’, a-t-elle dit, relevant que l’UE est "heureux de constater que le Maroc a développé une coopération encore plus étroite avec le conseil de l’Europe et les Nations Unies’’. La vice-présidente de la CE a, en outre, indiqué qu’au cours du dialogue politique qui a précédé la séance plénière du Conseil d’association, les deux parties ont échangé les vues et analyses sur plusieurs questions d’actualité régionale et internationale d’intérêt commun, notamment la question du Sahara, le Sahel et la Libye. "Nous avons abordé plusieurs questions stratégiques pour le Maroc, l’UE et la région liées notamment à la sécurité, à la politique et au développement économique et social’’, a précisé Mme Mogherini.
Le Conseil d’association est la plus haute instance politique de suivi de mise en œuvre de l’Accord d’association liant le Maroc et l’UE.

16/12/2014